Nous pensons que le lait maternel est le meilleur aliment pour le nourrisson. Quand, l’équipe médicale, les mères et les familles s’accordent sur le fait que l'allaitement n'est pas possible pour des questions médicales ; les préparations infantiles destinées à des fins médicales spéciales et à utiliser sous contrôle médical apportent à l'enfant les nutriments essentiels. Nous nous engageons à commercialiser des substituts du lait maternel de façon responsable.

Ce site Internet apporte des informations sur la prise en charge de l'allergie aux protéines de lait de vache et sur les préparations infantiles destinées aux nourrissons. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que Nestlé Health Science vous communique ces informations.

Êtes-vous un professionnel de santé ou un parent?

 

Ce contenu n'est accessible qu'aux professionnels de santé.
Vous allez être dirigé vers votre espace.
Vous allez être dirigé vers votre espace.
Quel lait choisir pour votre bébé ?

Nourrir votre bébé et

gérer l'APLV

NOURRIR VOTRE BÉBÉ ET GÉRER L'APLV

Les symptômes de l’allergie aux protéines de lait de vache (APLV), également connue sous le nom d’allergie au lait de vache ne sont pas facile à gérer, particulièrement au moment où vous apprenez à connaître votre bébé. Rassurez-vous, l’APLV peut être facilement contrôlée en ajustant le régime alimentaire de votre bébé sur avis médical. La plupart des symptômes disparaissent au bout de 2 à 4 semaines.


Il est important que vous n’expérimentiez pas un régime sans lait de vache pour votre bébé sans les recommandations et les conseils de votre médecin.


L’allaitement maternel est la meilleure option d’alimentation pour vous et votre bébé. Même si votre bébé a été diagnostiqué avec une APLV, vous devez continuer l’allaitement. Selon les symptômes de votre bébé, votre médecin vous expliquera comment adapter votre alimentation afin de gérer au mieux l’APLV de votre bébé.




CONTINUER L'ALLAITEMENT EN CAS D'APLV

Le diagnostic de l’APLV ne doit pas affecter votre allaitement maternel quotidien car l’allaitement maternel est la meilleure option pour vous et votre bébé. Le lait maternel contient tous les nutriments dont votre bébé a besoin dans les 6 premiers mois et continue à être bénéfique à long terme. En plus des nutriments, le lait maternel transmet également des facteurs de défense anti-infectieux (en d’autres termes, des anticorps).

Si le système immunitaire de votre bébé réagit aux protéines de lait de vache présentes dans le lait maternel, votre médecin vous recommandera de supprimer les protéines de lait de vache de votre alimentation.


Commencer tôt : Commencez l’allaitement, le plus tôt possible. Les médecins conseillent de commencer l’allaitement dans l’heure qui suit la naissance afin que le bébé puisse recevoir le premier lait (colostrum) et les facteurs de défense anti-infectieux (les anticorps).


Un lien affectif : L’allaitement est un moment important pour établir un lien affectif fort avec votre bébé.


Bénéfices pour la santé à long terme : L’allaitement maternel va également aider au développement du système immunitaire de votre bébé et protéger durablement sa santé.


Protection pour votre bébé et vous : Des études ont montré que l’allaitement réduit les risques de développer des infections, des maladies de l’appareil digestif, le diabète, l'obésité et mêmes les leucémies plus tard dans la vie. L’allaitement est aussi bon pour vous ! Les mères qui ont continué l’allaitement ont réduit leur risque de développer un diabète ainsi qu’un cancer du sein ou des ovaires.



 


Le plus tôt sera le mieux

 


• L'allaitement dès les premières heures après la naissance garantit que le bébé recevra le premier lait, appelé colostrum.

• Durant les six premiers mois, l’allaitement exclusif est recommandé

 


Un rôle protecteur pour vous et votre bébé


• Les mères qui allaitent ont un risque réduit de développer un diabète ou un cancer des ovaires
• Le lait maternel est riche en facteurs protecteurs qui sont bons pour la santé de votre bébé, sa croissance et son développement. Il diminue le risque que votre bébé développe des maladies plus tard dans sa vie.

 


Des liens renforcés

 



• Développement de liens forts entre vous et votre bébé.

 

QUELLE ALIMENTATION POUR MON BÉBÉ ?

La seule façon de diminuer les symptômes de votre bébé est de supprimer les protéines de lait de vache de son alimentation, sur avis médical.


Il est important que vous n’expérimentiez pas un régime alimentaire sans lait de vache pour votre bébé sans les recommandations et conseils de votre médecin.


Lorsque l’allaitement maternel n’est pas possible, votre médecin vous aidera à choisir une formule infantile, sans protéine de lait de vache. Ces formules contiennent les nutriments nécessaires à la croissance et au développement de votre bébé.


Il existent deux types de préparations infantiles :

- les préparations infantiles complétement hydrolysées (HPP) dans lesquelles les PLV ont été complétement hydrolysées en peptides (les protéines ne sont plus reconnues par le système immunitaire de votre bébé et donc ne provoquent plus de réaction allergique).
- les préparations infantiles à base d'acides aminés (AA).


Le tableau ci-dessous décrit les différences entre les différents types de formules.


 

 

HPP

AA

Définition 

HPP est l’acronyme de « hydrolysats poussés de protéines ». Les protéines contenues dans le lait de vache à l'origine des réactions allergiques de votre bébé ont été complétement hydrolysées.

AA est l’acronyme de « formule d'acides aminés ». Cette formule ne contient aucune protéine de lait de vache.

Qu'est-ce que c'est ?

Les protéines de lait de vache ont été coupées en petits morceaux afin de ne plus être reconnues par le système immunitaire de votre bébé.

Cette formule contient aussi d’autres nutriments pour aider votre bébé à bien se développer et grandir.

 

Cette formule contient des acides aminés, qui sont les composants élémentaires des protéines. La formule contient aussi d’autres nutriments pour aider votre bébé à bien se développer et grandir.

Pour qui ?

 

 

C’est la formule de première intention pour un bébé non-allaité atteint d’APLV selon les recommandations de votre médecin.

 

 

Cette formule est recommandée chez les bébés non-allaités en cas d’APLV sévères, de multiples allergies alimentaires et pour les bébés non-allaités ayant des symptômes qui ne s’améliorent pas avec une formule HPP.

 


QUAND FAUT-IL DÉMARRER LA DIVERSIFICATION ALIMENTAIRE ?


A l'âge de 6 mois, l’allaitement maternel (ou les préparations infantiles), chez les enfants non-allaités, ne sont plus suffisantes pour soutenir pleinement la croissance et le développement de votre enfant, des aliments complémentaires doivent être introduits (diversification). Pendant la période de diversification, l’allaitement maternel (ou les préparations infantiles), chez les enfants non-allaités, continuent à être la principale source de nutrition pour votre bébé.


Si vous commencez trop tôt la diversification alimentaire, vous pouvez augmenter le risque que votre bébé tombe malade. Le réflexe de digestion qui permet le déplacement des aliments solides de la bouche vers l'estomac se développe généralement entre 4 et 7 mois. De même, si vous commencez trop tard, votre bébé n’aura pas tout le soutien nutritionnel dont il a besoin, ce qui augmente le risque pour votre bébé de développer des carences en minéraux et vitamines et un retard de croissance. En même temps que d'apporter tous les nutriments indispensables à votre bébé, l’introduction d’autres aliments permettra une stimulation sensorielle pour votre bébé et améliorera sa motricité.




AVIS IMPORTANT : Le lait maternel est l'aliment idéal du nourrisson. Il est conseillé de poursuivre l'allaitement même lorsque le bébé souffre d'une allergie aux protéines de lait de vache. Cela nécessite généralement les conseils de diététiciens afin d'exclure complètement toutes les sources de protéines de lait de vache de l'alimentation de la mère. Si votre médecin décide d'utiliser une formule destinée aux nourrissons, il est important de suivre les instructions mentionnées sur l'étiquette du produit. L'eau non-bouillie, un biberon non-stérilisé, une dilution incorrecte du produit peuvent rendre les nourrissons et enfants en bas âge malades. Un stockage, une manipulation ou une préparation du produit inappropriés peuvent conduire à des effets néfastes sur leur santé. Les formules destinées à des fins médicales spéciales pour les nourrissons doivent être utilisées sous contrôle médical.