Nous pensons que le lait maternel est le meilleur aliment pour le nourrisson. Quand, l’équipe médicale, les mères et les familles s’accordent sur le fait que l'allaitement n'est pas possible pour des questions médicales ; les préparations infantiles destinées à des fins médicales spéciales et à utiliser sous contrôle médical apportent à l'enfant les nutriments essentiels. Nous nous engageons à commercialiser des substituts du lait maternel de façon responsable.

Ce site Internet apporte des informations sur la prise en charge de l'allergie aux protéines de lait de vache et sur les préparations infantiles destinées aux nourrissons. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que Nestlé Health Science vous communique ces informations.

Êtes-vous un professionnel de santé ou un parent?

 

Ce contenu n'est accessible qu'aux professionnels de santé.
Vous allez être dirigé vers votre espace.
Vous allez être dirigé vers votre espace.

Les signes et symptômes de l'APLV

Les signes et les symptômes de l’APLV

L’allergie aux protéines de lait de vache (APLV) ou l’allergie au lait de vache (ALV) est une allergie alimentaire fréquente. Les bébés souffrant d'une APLV peuvent avoir des symptômes digestifs (diarrhée, vomissements, constipation, reflux), des symptômes cutanés (urticaire ou eczéma), des symptômes respiratoires (toux persistante, respiration sifflante) ainsi que d’autres symptômes plus généraux liés à l’allergie (fatigue, troubles du sommeil).
L’APLV peut se manifester par une grande variété de symptômes, ce qui explique pourquoi son diagnostic est difficile à poser.
En effet, les symptômes de l'APLV peuvent être associés à des problèmes rencontrés fréquemment chez les bébés (régurgitations, pleurs, difficultés à dormir, nez qui coule..). Il est également important de noter que tous les symptômes n’apparaissent pas immédiatement (dans les 2 heures) après le repas ; certains symptômes peuvent apparaitre 2 jours après ou même au bout d’une semaine.
Rassurez-vous, l’APLV peut être facilement contrôlée avec une alimentation adaptée, c’est pourquoi il est très important d’avoir un diagnostic le plus tôt possible. Si vous pensez que votre bébé peut être allergique aux protéines de lait de vache, votre médecin vous guidera dans les différentes étapes du diagnostic.

SI VOTRE BÉBÉ PRESENTE UN DES SYMPTOMES DE L'ALLERGIE AUX PROTEINES DE LAIT DE VACHE, CONSULTEZ VOTRE MEDECIN.

Si vous pensez que votre bébé peut être allergique aux protéines de lait de vache, nous vous conseillons de planifier un rendez-vous avec votre médecin pour confirmer le diagnostic.
Rassurez-vous, l’APLV peut être facilement gérée avec votre médecin grâce à une alimentation spécifiquement adaptée.

Il est important de suivre les recommandations et les conseils de votre médecin et de ne pas expérimenter un régime sans lait de vache sans l'accord préalable de votre médecin.
Les informations contenues dans cette partie vous aideront à mieux comprendre les signes et les symptômes les plus fréquemment rencontrés chez les bébés souffrant d'APLV, ainsi que le diagnostic et la prise en charge réalisés par votre médecin.

 

Digestifs

 



Plus de 60% des bébés souffrant d'APLV présentent des symptômes digestifs .

 

Respiratoires

 







Plus de 30% des bébés souffrant d'APLV présentent des symptômes respiratoires.

 

Cutanés

 






Plus de 70% des bébés souffrant d'APLV présentent des symptômes cutanés.

 

Généraux

 




Les pleurs inconsolables sont un symptôme courant chez les bébés alors que le choc anaphylactique est très rare.

 

Votre bébé est-il concerné par l'allergie aux protéines de lait de vache ?

Avant de consulter votre médecin, il peut être utile de rassembler toutes les informations qu'il souhaitera connaître sur les symptômes de votre enfant.
Consultez la Check-list des symptômes, cela va vous aider à bien préparer votre prochain RDV chez le médecin.



 

 

BIEN PREPARER VOTRE VISITE CHEZ LE MEDECIN

Votre médecin examinera votre bébé et posera des questions sur des symptômes que vous avez peut-être identifiés. Si une allergie aux protéines de lait est suspectée, votre médecin pourra également demander des tests spécifiques pour confirmer le diagnostic.
Consultez ce carnet de suivi pour noter de façon quotidienne les symptômes observés.


Pour en savoir plus sur le diagnostic de l’APLV

 


EXPLICATIONS SCIENTIFIQUES DE L'APLV

L’APLV est une allergie alimentaire provoquée par le système immunitaire du bébé qui réagit aux protéines de lait de vache.
Le système immunitaire de votre bébé identifie par erreur certaines protéines alimentaires comme des corps étrangers (des virus ou des bactéries) et produit une réaction de défense qui se traduit par différents symptômes.


Les réactions peuvent se manifester rapidement, habituellement 2 heures après le repas, avec en général des vomissements et d'autres symptômes plus fréquemment associés aux réactions allergiques, tels qu’une respiration sifflante ou bruyante, une éruption cutanée, de l’urticaire et un gonflement des paupières ou des lèvres. D’autres symptômes, comme des régurgitations, des coliques, la diarrhée, une constipation, un écoulement nasal, une toux et une peau sèche, ou des démangeaisons tel que de l’eczéma peuvent se développer au bout de quelques jours ou même après une semaine.


Les symptômes de l’APLV peuvent être facilement pris en charge en adaptant l'alimentation de votre bébé. Sur les conseils de votre médecin, avec une alimentation spécifiquement adaptée, votre bébé se développera comme n'importe quel autre enfant, même avec une APLV.


Autres symptômes de l'allergie aux protéines de lait de vache

AVIS IMPORTANT : Le lait maternel est l'aliment idéal du nourrisson. Il est conseillé de poursuivre l'allaitement même lorsque le bébé souffre d'une allergie aux protéines de lait de vache. Cela nécessite généralement les conseils de diététiciens afin d'exclure complètement toutes les sources de protéines de lait de vache de l'alimentation de la mère. Si votre médecin décide d'utiliser une formule destinée aux nourrissons, il est important de suivre les instructions mentionnées sur l'étiquette du produit. L'eau non-bouillie, un biberon non-stérilisé, une dilution incorrecte du produit peuvent rendre les nourrissons et enfants en bas âge malades. Un stockage, une manipulation ou une préparation du produit inappropriés peuvent conduire à des effets néfastes sur leur santé. Les formules destinées à des fins médicales spéciales pour les nourrissons doivent être utilisées sous contrôle médical.