Nous pensons que le lait maternel est le meilleur aliment pour le nourrisson. Quand, l’équipe médicale, les mères et les familles s’accordent sur le fait que l'allaitement n'est pas possible pour des questions médicales ; les préparations infantiles destinées à des fins médicales spéciales, et à utiliser sous contrôle médical apportent à l'enfant les nutriments essentiels. Nous nous engageons à commercialiser des substituts du lait maternel de façon responsable.

Ce site Internet apporte des informations sur la prise en charge de l'allergie aux protéines de lait de vache et sur les préparations infantiles destinées aux nourrissons. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que Nestlé Health Science vous communique ces informations.

Êtes-vous un professionnel de santé ou un parent?

 

Vous allez être redirigé vers l'espace dédié aux parents.
Vous allez être dirigé vers l'espace dédié aux professionnel.

 

Bienvenue sur le site de Nestlé Health Science France

Certaines informations présentes sur ce site sont strictement réservées aux professionnels de santé.

Pour accéder à votre espace, vous devez vous identifier.

Êtes-vous un professionnel de santé ?

Vous allez être dirigé vers votre espace.
Ce contenu n'est accessible qu'aux professionnels de santé.
Vous allez être dirigé vers votre espace.
 Le Comiss® : outil d'aide au diagnostic de l'APLV

L'outil CoMiSS®

un outil simple, rapide et facile à utiliser pour aider au diagnostic de l’Allergie aux Protéines de Lait de Vache (APLV)

QU'EST-CE-QUE LE CoMiSS® ?


L'outil CoMiSS® d'aide au diagnostic de l'allergie aux protéines de lait de vache a été développé par 11 cliniciens spécialisés dans la prise en charge de nourrissons.

Publié dans la revue Acta Paediatrica1, le CoMiSS® représente pour les professionnels de santé un réel progrès dans l’identification des symptômes et la prise en charge de l’allergie aux protéines de lait de vache (APLV).

Le CoMISS® se base sur la sévérité et la présence combinée de symptômes susceptibles d’être liés à l’APLV.
Le CoMISS® délivre un score : plus il est élevé et plus la probabilité d’être en présence d’une APLV augmente.
Le CoMiSS® peut également servir à évaluer et à quantifier l’évolution des symptômes au cours de la prise en charge de l’APLV.

En aidant au diagnostic, il permettra une prise en charge nutritionnelle de l’APLV plus précoce.

Le CoMiSS® n’est pas un test diagnostic de l’APLV. Le diagnostic final de l’allergie aux protéines de lait de vache ne peut être posé que par un régime d’éviction suivi d’un test de provocation orale aux aliments.

Le CoMISS® est un outil simple, adapté à la pratique médicale qui permettra de faire gagner du temps au médecin et à son patient.

LE CoMiSS® : L'OUTIL D'AIDE AU DIAGNOSTIC


Les patients dont les symptômes évoquent plus facilement une APLV (réactions anaphylactiques ou de type IgE médié) ne seront pas identifiés via le CoMiSS®.

Néanmoins, la majorité des enfants présentent plutôt des réactions non-IgE médiées aux protéines de lait de vache.
Ces enfants sont difficiles à identifier car ils présentent des réactions différées, souvent d'intensité légère à modérée et affectant différents systèmes physiologiques.

Les symptômes digestifs fonctionnels, comme la régurgitation et les vomissements, la constipation, les pleurs et les coliques, sont considérés comme des réactions de type non-IgE médié. L'eczéma atopique n'est souvent pas réconnu comme une conséquence possible de l'ingestion de protéines de lait de vache.


 

 

 

Télécharger le guide d'utilisation du CoMiSS®

 


L'outil d'aide au diagnostic CoMISS®

 

Si les symptômes de votre patient peuvent être liés à une APLV, utilisez l'outil CoMiSS® pour déterminer un score et confirmer ou non la suspicion d’APLV.

COMMENT UTILISER LE CoMiSS® EN PRATIQUE CLINIQUE ?

Le CoMiSS® quantifie le nombre et la sévérité des symptômes majeurs et non spécifiques de l’APLV comme les pleurs, les régurgitations, les types de selles, les symptômes cutanés et respiratoires.

Symptômes Digestifs

Régurgitations fréquentes. vomissements, diarrhée, constipation (avec/sans inflammation cutanée), sang dans les selles.

Symptômes respiratoires

Rhinorrhée, (otite de l'oreille moyenne), toux chronique, respiration sifflante (en dehors d'une infection).

Symptômes cutanés

Dermatite atopique, angio-œdème, urticaire (en dehors d'une infection aiguë).

Symptômes généraux

Douleurs persistantes ou coliques (≥ 3 heures par jour d'irritabilité/de gémissements) au moins 3 jours/semaine, sur une période de 3 semaines.

POURQUOI LE DIAGNOSTIC DE L'ALLERGIE AUX PROTEINES DE LAIT DE VACHE (APLV) EST-IL COMPLIQUÉ ?


De nombreux nourrissons présentent des symptômes potentiellement liés à l’ingestion de lait de vache, cependant l'allergie aux protéines de lait de vache n'est pas souvent identifiée en tant que telle en raison de l'absence de symptômes spécifiques.
Le diagnostic est compliqué car on peut distinguer deux groupes de patients :

-
Ceux présentant des réactions d’APLV
- Et ceux présentant des réactions multiples, moins évocatrices d’une APLV, touchant différents systèmes.

Les patients du 1er groupe sont plus facilement identifiables. En général, ces nourrissons présentent des réactions immédiates, rapidement après l’ingestion de lait. Ces réactions sont pour la plupart de type IgE-médié.
Cependant, ces enfants représentent une minorité des enfants vus en consultation.

La grande majorité des nourrissons et enfants ayant une APLV sont plus difficiles à diagnostiquer pour deux principales raisons :

• Les symptômes sont non spécifiques et peuvent évoquer d’autres pathologies.
Ces symptômes peuvent être cutanés (50 à 70% des cas), digestifs (50 à 60% des cas), respiratoires (20 à 30% des cas)4, parfois plus généraux.

• Les symptômes apparaissent en décalé après l’ingestion de lait de vache par l’enfant, de plusieurs heures à quelques jours.

Dans bien des cas, les parents signalent un ou plusieurs symptômes suivants :
• Enfant qui pleure, qui souffre de « coliques »
• Difficulté à la défécation ou 2 à 3 selles molles par jour
• Régurgitations 4 à 6 fois par jour
• Légères lésions de dermatite atopique

Symptômes digestifs


Plus de 60% des bébés souffrant d'APLV présentent des symptômes digestifs .

Symptômes respiratoires


Plus de 30% des bébés souffrant d'APLV présentent des symptômes respiratoires.

Symptômes cutanés


Plus de 70% des bébés souffrant d'APLV présentent des symptômes cutanés.

Symptômes généraux


Les pleurs inconsolables sont très fréquents chez les enfants APLV alors que l'anaphylaxie est très rare.
Références
1. Vandenplas Y, Dupont C, Eigenmann P, Host A, Kuitunen M, Ribes-Koninckx C, Shah N, Shamir R, Staiano A, Szajewska H, Von Berg A. A workshop report on the development of the Cow’s Milk-related Symptom Score awareness tool for young children. Acta Paediatrica. 2015; 104: 334-9.
2. Lifschitz C, Szajewska H. Cow’s milk allergy: evidence-based diagnosis and management for the practitioner. Eur J Pediatr. 2015;174:141-50.
3. Høst A. Cow’s milk protein allergy and intolerance in infancy. Some clinical, epidemiological and immunological aspects. Pediatr Allergy Immunol 1994; 5(5 Suppl): 1-36
4. Vandenplas Y, Koletzko S, Isolauri E, Hill D, Oranje A, Brueton M, Staiano A Dupont C. Guidelines for the diagnosis and management of cow’s milk protein allergy in infants. Arch Dis Child. 2007;92:902-8.

AVIS IMPORTANT : Le lait maternel est l'aliment idéal du nourrisson. Il est conseillé de poursuivre l'allaitement même lorsque le bébé souffre d'une allergie aux protéines de lait de vache. Cela nécessite généralement les conseils de diéteticiens afin d'exclure complètement toutes les sources de protéines de lait de vache de l'alimentation de la mère. Si votre médecin décide d'utiliser une formule destinée aux nourrissons, il est important de suivre les instructions mentionnées sur l'étiquette du produit. L'eau non-bouillie, un biberon non-stérilisé, une dilution incorrecte du produit peuvent rendre les nourrissons et enfants en bas âge malades. Un stockage, une manipulation ou une préparation du produit inappropriés peuvent conduire à des effets néfastes sur leur santé. Les formules destinées à des fins médicales spéciales pour les nourrissons doivent être utilisées sous contrôle médical.