Bienvenue sur le site de Nestlé Health Science France

Certaines informations présentes sur ce site sont strictement réservées aux professionnels de santé.

Pour accéder à votre espace, vous devez vous identifier.

Êtes-vous un professionnel de santé ?

 

 

Vous allez être dirigé vers votre espace.
Ce contenu n'est accessible qu'aux professionnels de santé.
Vous allez être dirigé vers votre espace.
Escarres

Traitement des escarres : la part de l’alimentation dans la cicatrisation des plaies

Les escarres

Traitement des escarres : la part de l’alimentation dans la cicatrisation des plaies


L'escarre est une lésion tissulaire (plaie) d'origine ischémique, induite par la compression des tissus sous-cutanés entre les proéminences osseuses de l'organisme et ses plans d'appui (lit ou fauteuil). On la désigne parfois par le terme « plaie de lit ».

Quels sont les patients concernés par les escarres et la mauvaise cicatrisation ?

L'escarre survient chez les patients à mobilité réduite et alités sur une longue durée (handicapés moteurs, traumatisés, personnes âgées malades) et a très souvent comme origine une dénutrition . Elle concerne environ 10 % de la population hospitalisée (entre 3 et 28 % en Europe).

L’escarre : soins, traitements, alimentation


Même si une attention plus importante est apportée à la surveillance du patient alité, l'escarre reste la complication la plus commune acquise durant une hospitalisation. Elle évolue selon 4 stades classiquement utilisés pour en définir la gravité.

La guérison d'une escarre nécessite la mise en place d'une stratégie spécifique :
• limitation des points d'appui par des accessoires ou matelas spécifiques,
• soins adaptés de la plaie
• mise en place d'une supplémentation nutritionnelle spécifique chez la personne dénutrie.

L'intervention nutritionnelle comportera un renforcement de l'alimentation, et la prescription de compléments nutritionnels oraux enrichis. La renutrition du patient atteint d’escarres ou ayant des difficultés à cicatriser, est en effet une phase essentielle de la guérison des plaies.

Soins intensifs : prévenir les escarres avec une alimentation et des apports nutritionnels adaptés


En soins intensifs, une intervention nutritionnelle précoce pour préserver la masse maigre au cours d'une période inflammatoire aigüe peut prévenir ou retarder le déficit protéino-énergétique et son impact sur la formation des plaies ou leur cicatrisation.

Dans le cas d'anorexie sévère, d'escarres chroniques, d'escarres multiples, une nutrition entérale par sonde digestive doit être mise en place pour obtenir la guérison de la plaie.

Quelle alimentation pour accélérer le temps de cicatrisation ?


L'escarre est une conséquence de la dénutrition. La renutrition doit avant tout apporter des calories et des protéines en quantité supplémentaire, dans un contexte d'anorexie ou de difficultés pour s'alimenter. Il faut pour cela enrichir son alimentation (fromage, crème, dessert...) et si cela est insuffisant, il existe des compléments nutritionnels oraux concentrés en énergie et protéines.

L’alimentation est un facteur important d’une cicatrisation efficace et rapide. Même en dehors d’un contexte d’hospitalisation, un régime alimentaire équilibré et des apports suffisants en protéines, calories, vitamines et minéraux, participent à la bonne santé de la peau. Si vous avez des difficultés de cicatrisation, ou une cicatrisation lente, il peut être pertinent de demander un avis médical ou de partager vos doutes avec un professionnel de la santé.

Les plaies, les brûlures, les écorchures, peuvent avoir un temps de cicatrisation variable.
On distingue :
• Les plaies des couches superficielles de la peau (épiderme), dont le temps de cicatrisation est de 24 à 48h
• Les plaies des couches profondes de la peau (derme). Comme les escarres, ce processus est plus long : il est composé de plusieurs phases dont la première est la phase inflammatoire : le corps protège la plaie par un caillot de sang et le système immunitaire entre en jeu pour éliminer les corps étrangers et les tissus morts. Cette phase seule peut durer plusieurs jours et est préalable à la cicatrisation elle-même (reconstitution des tissus) qui peut être très longue (plusieurs semaines à plusieurs mois) dans le cas des escarres.

source : M D Litchford.Malnutrition as a precursor of pressure ulcers.Adavances in wound care 2014; Vol 3,No 1:54-63
Fontaine J, Raynaud-Simon A: Escarres en gériatrie:place de la prise encharge nutritionnelle. Presse Médicale 2008;37:1150-1157
Alves P ; Servir 2013
Litchford M D; Williams JZ, Ann Surg 2002
K J Desneves, Clin Nutr, 2005
S Brewer, J of Wound Care, 2010

Date de publication 10/12/2015



PROPOSITION DE SOLUTIONS NUTRITIONNELLES NESTLE HEALTH SCIENCE EN CAS DE DENUTRITION OU DE RISQUE DE DENUTRITION

 

 

 

POUR VOIR TOUS NOS PRODUITS